Rencontre avec Gwenola Leroux, auteure du roman « Sonia dans les bois. Une adoption dans l’Oural » (sortie le 12 décembre)

« Sonia dans les Bois. Une adoption dans l’Oural » sort le 12 décembre aux éditions Borealia.
À quelques jours de la sortie du livre, rencontre avec Gwenola Gwenola Leroux, son auteure.

– Sonia dans les Bois. Une adoption dans l’Oural sort en décembre aux éditions Borealia. C’est votre septième livre. Une septième auto-fiction. C’est votre genre de prédilection ?
– C’est en effet mon 7e livre, mais le 6e édité, car le premier Rouge Garance est toujours dans mes tiroirs. J’écris avec ma vie, mais j’ai besoin de la fiction pour qu’un livre naisse ; j’insuffle donc une part plus ou moins grande de fiction dans mes récits. Celui-ci se place plus que les autres du côté de l’auto-fiction.

– Que raconte votre roman ? Qui est Sonia ?
– C’est l’histoire d’une adoption en Russie, le parcours chaotique d’un couple vers un enfant qui l’attend dans l’Oural, à l’autre bout de l’Europe. C’est une rencontre avec la Russie moderne qui garde des traces de son histoire soviétique et une aventure humaine. Parallèlement, dans des temps différents, se dessine le parcours de deux autres femmes : Elisabeth Vigée Lebrun, portraitiste de Marie-Antoinette qui fuit la France révolutionnaire jusqu’en Russie et Marina Tsvétaïéva, poétesse russe qui fuit la révolution de 1917 jusqu’en France, chacune des deux accompagnées de leur fille

– Que représente la Russie pour vous ? Quelle est la limite entre la fiction et la réalité dans votre roman ?
– La Russie est pour moi un ailleurs, un pays de prédilection dont j’aime la culture, la langue, la littérature, un mélange de chaleur humaine et de folie, de grandes passions et de « déglingue », un rêve évanoui…

– Vous êtes professeur de lettres. Quand trouvez-vous le temps d’écrire ?
–  Je vole le temps perdu.

– L’histoire de votre livre est celle de tout un processus d’adoption qui va durer le temps d’une gestation. En combien de temps avez-vous accouché de votre livre ?
– Le processus d’adoption dure beaucoup plus longtemps qu’une gestation ! Attendre un enfant est une aventure intérieure beaucoup plus douce ; l’adoption est une aventure extérieure, pleine d’épreuves à surmonter, de dossiers à faire et refaire pour un juge aux exigences absurdes, pleine de nouvelles terres à découvrir, heureusement, peuplées d’amis russes aidants. Ce livre a connu plusieurs états : il a d’abord été un « Journal de Russie », puis un roman à la troisième personne, puis un roman ou auto-fiction à la première personne. La métamorphose se compte en années.

– Que vous apporte l’écriture ?
– L’essentiel.

Le 12 décembre à L’Espace des Arts sans Frontière, vous pourrez rencontrer l’auteure lors d’une soirée spéciale RUSSIE organisée par Borealia éditions. Pour venir, réserver ici : http://www.borealia.eu/produit/sonia-dans-les-bois-une-adoption-dans-loural-promo-avec-remise-en-main-propre-a-paris-copie/

Vous pouvez acheter l’ouvrage jusqu’au 26 novembre au prix de souscription de 16 euros. Au-delà de cette date le prix repassera à 23 euros
– achat avec envoi en colissimo : http://www.borealia.eu/produit/sonia-bois-adoption-loural-auto-fiction-de-gwenola-leroux/
– achat avec remise en main propre le 12 décembre à Paris (ou à une autre date postérieure) : http://www.borealia.eu/produit/sonia-bois-adoption-loural-promo-remise-main-propre-a-paris/

Page facebook du livre : https://www.facebook.com/SONIA-DANS-LES-BOIS-une-adoption-dans-lOural-354026101736899/?ref=br_rs
Page facebook de l’auteure : https://www.facebook.com/Gwenola-Leroux-803042503123639/
Page facebook de l’évènement du 12 déccembre à PAris : https://www.facebook.com/events/1970167059677171/

 

Laisser un commentaire